Corps & Psyché

< Inscrivez-vous à la newsletter

Les CFS en groupe

La personne explique la question qui lui tient à cœur (ex : j’ai du mal à gérer mes colères, comme mon père).
Parmi l’assistance, il/elle choisit des représentants pour les membres de la famille (père, mère, mari, femme, fille, fils…), puis les place (de face - de profil…) en fonction de l’image qu’elle en a. On plante le décor.
Accompagnée par l’animatrice, la personne travaille avec son ressenti et celui des représentants jusqu’au moment où ce qui est enfoui se révèle et se dénoue. Le corps de chacun fonctionne alors comme une antenne : tout un ressenti corporel apparait, reflet de l’état interne, même chez celui qui croit être coupé de son ressenti. Progressivement on entre en contact avec les états d’âmes de chacun. C’est un travail à la fois sur le symbole et le psycho-somatique.

Si travailler en groupe peut être très efficace et intéressant, il arrive de ne pas vouloir se dévoiler. Dans un atelier de Constellations le rythme des participants est toujours respecté. Sans avoir à se justifier , ils peuvent :

  • être observateur pendant toute la durée du travail: assister à la constellation d’une autre personne permet d’avoir une vision d’ensemble d’un système sans se sentir impliqué ou dévoilé. A ce moment la personne devient très réceptive et de nombreux déclics et compréhensions peuvent se faire.
  • accepter ou refuser d’être représentant pour les autres : chaque représentant est choisi de façon intuitive mais il s’avère que son histoire est en général très proche du vécu de celui qu’il représente. Il va ressentir des émotions et des sensations corporelles de la personne qu’il représente, c’est avec ces informations que l’on travaille pour mettre en lumière et dénouer les blocages du système. Ce travail permet à chaque représentant de vivre de l’intérieur un profond cheminement sans avoir à se dévoiler personnellement.
    Tout le monde peut être un bon représentant, même ceux qui croient ne rien ressentir.
  • Consteller une question qui leur tient à cœur.

Ces niveaux d’implication sont tous aussi efficaces. Tous les participants sont régulièrement invités à ressentir ce qui se passe en eux, mais ils parlent d’eux-mêmes seulement lors ce qu’ils le souhaitent.

Se respecter et respecter les autres est la seule chose demandée pendant le stage.

L’avantage du travail en groupe se trouve avant tout dans la solidarité et la mise en commun des ressources des participants, dans le plus grand respect de chacun, qui permettent de laisser émerger les nœuds et blocages face auxquels, tout seul, on se sent souvent démuni.

réalisation : vertige